Les œufs sont-ils bon pour le cholestérol ?

Les œufs de poule sont une alternative alimentaire peu coûteuse et saine. Ils contiennent naturellement aussi beaucoup de cholestérol. Cependant, le cholestérol contenu dans les œufs ne semble pas augmenter le taux de cholestérol, contrairement aux acides gras trans et aux acides gras saturés.

En raison de leur contenu nutritif, les œufs constituent un repas de base depuis des milliers d’années. Il est bon marché, peu calorique, facile à produire et adaptable, en plus d’être riche en protéines, vitamines et minéraux. D’ailleurs nous consommons en moyenne 220 oeufs par an

Est-ce que manger des œufs fait augmenter le cholestérol ?

Le lien entre la consommation d’œufs et un risque élevé de maladie cardiaque, constaté dans plusieurs recherches, pourrait avoir d’autres justifications. Il est probable que les aliments généralement consommés avec des œufs, comme le bacon, les saucisses et le jambon, augmentent le risque de maladie cardiaque. Le mode de préparation, en particulier s’ils sont frits dans l’huile ou le beurre, ce qui a été associé à un risque élevé de maladie cardiaque, peut être plus significatif que les œufs eux-mêmes.

Chez les personnes en bonne santé, manger jusqu’à sept œufs par semaine n’augmente pas sensiblement le risque de maladie cardiaque. Selon certaines études, manger autant d’œufs par semaine pourrait contribuer à éviter certains types d’accidents vasculaires cérébraux et la dégénérescence maculaire, une grave affection oculaire pouvant entraîner la cécité.

Cholestérol et régime alimentaire

Selon les directives sanitaires actuelles, l’apport en cholestérol alimentaire devrait idéalement être maintenu en dessous de 300 milligrammes (mg) par jour. La totalité du cholestérol contenu dans un gros œuf se trouve dans le jaune d’œuf (environ 186 mg). Selon certaines études, il est possible de manger jusqu’à un œuf par jour si votre alimentation contient très peu de cholestérol supplémentaire.

Si vous voulez profiter de la saveur des œufs sans le cholestérol, retirez les jaunes et utilisez uniquement les blancs. Tout en étant exempts de cholestérol, les blancs d’œufs sont une excellente source de protéines. Il existe également des substituts d’œufs à base de blanc d’œuf qui peuvent être utilisés à la place des vrais œufs.

Autres articles  Découvrez notre guide pour protéger votre poulailler des renards

Son utilisation en cuisine est rare par rapport aux autres produits animaux. Un Français consomme en moyenne 84,5 kg de viande et 220 œufs par an (environ 11 kilogrammes). Depuis les années 1980, où il a été accusé à tort d’augmenter le taux de cholestérol sanguin, il est injustement stigmatisé…

Le jaune d’œuf contient 390 mg de cholestérol pour 100 g.

Deux types de cholestérol : le bon et le mauvais

Un taux élevé de cholestérol sanguin (hypercholestérolémie) peut entraîner des problèmes liés à l’accumulation de plaques d’athérome dans les artères.

Le cholestérol total comprend le “mauvais” (LDL-c) et le “bon” (HDL-c) cholestérol et un cinquième du taux de triglycérides. Moins de 2 g/l. Les professionnels de la santé considèrent comme normal un taux de cholestérol LDL inférieur à 1,6 g/dl. 1,3 g/l si le patient présente des facteurs de risque (comme le fait d’être un homme de plus de 50 ans). Vient ensuite la thérapie.

Pourquoi le cholestérol alimentaire est-il si peu important ? 30 % de notre cholestérol provient de l’alimentation, 70 % de notre foie. La bile élimine le surplus de cholestérol.

Que nous la mangions ou que nous la fabriquions de manière organique, cette molécule est vitale pour notre santé. Elle est utilisée pour :

Le jaune d’œuf fournit des acides aminés, qui sont nécessaires à la création de protéines. C’est notamment le cas des huit acides aminés essentiels que l’organisme ne peut synthétiser et qu’il doit consommer.

L’œuf est une source importante de vitamine A. Sa consommation peut donc augmenter votre apport en vitamines. La vitamine B12 contenue dans les œufs est importante pour le bien-être mental. La choline, un précurseur chimique bénéfique, est abondante dans les œufs (250 mg/100 g).

Riche en oligo-éléments, deux œufs par jour peuvent couvrir nos besoins quotidiens en fer, iode, sélénium et phosphore.

Autres articles  Mes poules ne pondent pas dans le pondoir. Est-ce fréquent, et que dois-je faire ?

Les œufs contiennent des antioxydants, la lutéine et la zéaxanthine. Ils améliorent la santé des yeux et protègent les cellules des dommages causés par les radicaux libres.

Les jaunes d’œufs offrent moins d’antioxydants que les légumes colorés, mais ils sont plus biodisponibles. L’absorption des antioxydants nécessite des micelles. Les œufs contiennent suffisamment d’acides gras pour générer des micelles par eux-mêmes, alors que les salades en sont dépourvues.

Les effets bénéfiques des oeufs sur la santé

La consommation d’œufs présente plusieurs avantages pour la santé, mais des recherches indiquent que les personnes diabétiques qui mangent plus de sept œufs par semaine sont plus susceptibles de développer une maladie cardiovasculaire. Toutefois, ce lien n’a pas été confirmé par un certain nombre d’autres enquêtes. Selon d’autres recherches, il existe un lien entre la consommation d’œufs et un risque plus élevé de développer un diabète. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer le lien entre la consommation d’œufs et le diabète et les maladies cardiovasculaires.

Les œufs sont bons pour la santé. À quelle fréquence devons-nous manger des œufs ?

Plusieurs études menées depuis les années 1990 suggèrent que la consommation d’un œuf par jour n’a aucune influence sur le risque de maladie cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral chez les personnes en bonne santé (hommes et femmes).

Les œufs fournissent des protéines, mais les personnes souffrant d’hypercholestérolémie, de diabète ou d’insuffisance cardiaque devraient en limiter la consommation (ce qui ne devrait pas être le cas…).

De nombreuses variables font qu’il est difficile de restreindre la consommation quotidienne d’œufs. Une étude suédoise a révélé que manger plus d’un œuf par jour, sept jours sur sept, augmente le risque d’insuffisance cardiaque chez les hommes. Dans le cadre d’un régime riche en fibres, pauvre en graisses saturées et sans calories excessives, la consommation de plus de 5 œufs par semaine n’augmente pas la dyslipidémie.

Autres articles  Savez comment dorment vos poules ?

Les œufs doivent être consommés séparément des autres repas. Le lait dans le café est acceptable, mais le bacon et le pain blanc au petit-déjeuner sont nocifs. Le sucre, les graisses malsaines et les repas riches en cholestérol augmentent le risque cardiovasculaire (prise de poids, triglycérides, inflammation).

Si nous continuons avec l’exemple de l’œuf au petit-déjeuner, mais que nous ajoutons une tranche de pain complet bio beurré, une tranche de saumon (riche en oméga-3) et une tasse de tisane (sans sucre), nous avons une combinaison de graisses saines, de vitamines, de protéines et relativement peu de sucres “rapides” qui augmenteraient la glycémie. Même deux œufs sont bénéfiques. Deux œufs trois fois par semaine au petit-déjeuner ou un œuf cinq ou six fois par semaine avec des repas nutritifs sont de bonnes habitudes alimentaires (sucre “lent”, riche en graisses insaturées).

Conclusion

Malgré l’absence de preuves liant la consommation d’aliments riches en cholestérol et le risque de MCV, il est impossible d’ignorer le fait que, à l’exception des œufs, la plupart des aliments qui contribuent au cholestérol dans le régime alimentaire occidental sont riches en graisses saturées ou consommés avec des aliments riches en graisses saturées et des sucres rapides, deux facteurs qui augmentent le risque de MCV. La consommation de cholestérol devrait être inférieure à 300 mg/jour, d’où l’importance d’un régime alimentaire sain pour le cœur.

Rate this post